l'Aventure Québécoise : depuis mon désir d'immigration à mon intégration

dimanche 19 décembre 2010

une grosse partie du déménagement

houla la, dur dur de se lever après le réveillon mais bon fallait etre sur pieds à 9h.

aller chercher le camion (c'était pas un camion, c'était limite un semi remorque pour moi)
bon on ARRIVE ENFIN à partir du loueur
que voulez vous j'ai jamais
- conduit de voiture automatique, encore moins une espèce de camionnette
- au québec
- en hiver

j'ai bien du mettre 15 minutes à essayer de faire bouger ce char de son emplacment sans rien y faire...
merci à François qui a eu l'idée de démarrer en 1 et pas en D...

bon, nous vla parti direction IKEA.
j'ai bien envie de dire "connard" à l'autre empafé qui MALGRE MON CLIGNOTANT ne m'a pas laisser changer de file direction boulevard Cavendish (bon bah j'ai fait comme en France, j'ai roulé sur les zebras)

et comme n'étant toujours pas très sur, je me gare au fin fond du parking et prend 4 places de stationnement....
oh les gars, je vous entends vous marrer, suis juste une fille qui conduit un camion automatique, en hiver au québec

arrivée enfin à IKEA, je commence à me détendre sur le plan nerveux.
chouette je vais magasiner mon lit, mon matelas, mon sommier, et chose pas "trop" prévu 2 tables de chevet, un fauteuil et un repose pied

c'est sur qu'une fois fini les achats, faut juste penser à mettre ca dans le camion.
retour à ce terrible engin, et nous voila reparti vers la maison des garcons pour transporter le reste de mes meubles qu'ils m'ont chaleureusement gardé (2 commodes, 1 bureau, 1 table de cuisine, 4 chaises) et une partie de mes affaires (que j'arriverais à me passer pour une dizaine de jours).

une fois chargé, nous partons pour mon futur appart.... et là quoi, il est difficile à cause du trafic automobile de se mettre sur la rue St Denis, Philippe (futur coloc) m'indique de me stationner dans la ruelle derrière l'appartement....

nickel chrome pour m'y mettre, débarrasser les affaires et tout, et tout

et là, le CAUCHEMAR commence
nous remontons dans le camion, on a du faire allez à tout casser, 10 mètres, et
MERDE le camion est embourbé dans la neige
ca patine, car plaque de glace juste sous les roues, et tant qu'à faire les roues arrieres sont juste bien prises à la neige sur les cotés.....
là tu maudis tout ce que tu sais, tu gueules, tu rales, tu supplies, tu klaxonnes (par inadvertence).
je suis bloquée, peut pas avancer, peut pas reculer....

après maintes essais, avec une pelle de dégager la neige, de mettre un tapis sous les roues pour agripper, rien, rien et rien ne se passe.
et puis bien sur, nous bloquons la ruelle.

et là, sympas, des gars débarrassaient aussi une voiture avec des meubles et ils avaient un semblant de truc en ferraille que tu mets derrière (ou avant suivant le cas) les roues.
bon ils ont quand meme bien poussés à plusieurs reprises sur le capot pour que le camion recule....

super nous sommes sortis de d'la, MAIS parce qu'il y a un mais, c'est que pour etre sur de ne pas etre de nouveau bloqué en allant en marche avant, nous (non ILS) avons décidé que le mieux était de faire une marche arrière pour sortir de cette ruelle

QU'AI JE FAIS AU BON DIEU AUJOURD'HUI pour avoir tout ca.
mes pauvres jambes étaient tétanisées au volant.... une vache n'aurait pas pu passer tellement c'était étroit


bon en tout cas, on s'en ai sorti, direction chez karine pour déposer quelques articles magasinés aussi chez IKEA, le plein d'essence et retour du camion chez le loueur....

ah le loueur, vu notre départ, il a été très surpris de me voir garé ce semi remorque en un temps record, en marche arrière...








en tout cas si certains veulent louer un camion pour déménager, je suis ok pour le conduire, ca m'a bien fait rire (après) et serait bien prete à recommencer