l'Aventure Québécoise : depuis mon désir d'immigration à mon intégration

dimanche 10 juin 2012

1 semaine en France

après ma semaine de vacances à Cuba, j'ai du rentrer rapidement en France pour enterrer mon grand-père (et dernier des grands-parents).
il est parti ce samedi 19 mai 2012 rejoindre son amour, ma grand-mère qui nous a quitté le 23 juin 2008.

voici une des dernières voir peut etre la dernière photo photo prise d'eux 2.


François et Léonie en juillet 2006 lors d'un déjeuner pour l'anniversaire de mon frère
 il se trouve aussi que cette photo a servi pour la photo sur l'urne de ma grand-mère et servira aussi pour la photo de mon grand-père.

j'ai décidé de vou faire partager le texte qui a été lu lors du recueillement qui a eu lieu au crématorium

L'amour ne disparait jamais

la mort n'est rien,
je suis seulement passé dans la pièce à côté.
je suis moi, tu es toi ; ce que nous étions l'un pour l'autre,
nous le sommes toujours.

donnes-moi le nom que tu m'as toujours donné.
parle-moi comme tu l'as toujours fait.
n'emploie pas un ton différent
ne prends pas un air solennel ou triste.
continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

prie, souris, pense à moi, prie pour moi.
que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été,
sans emphase d'aucune sorte, sans trace d'ombre.

la vie signifie ce qu'elle a toujours signifié.
elle est ce qu'elle a toujours été. le fil n'est pas coupé.
pourquoi serai-je hors de ta pensée parce que je suis hors de ta vue ?

j'attends, je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.
tu vois tout est bien

Conon Henry Scott Holland


est ce du fait que je ne l'ai pas vu depuis mars 2011, mais d'un côté, c'est comme s'il est toujours la en France, sauf que je ne peux plus le voir. je ne me voila pas la face. c'est ma façcon de faire mon deuil.
j'ai le mee cheminement pour ma grand-mère et pourtant cela fera 4 ans dans 13 jours.

malgré cet évènement, j'ai profité de ma famille et feter mon anniversaire en France. chose que je n'avais pas prévu du tout. il n'était meme pas question que je rentre en France (enfin mon gp n'était pas en super forme donc on s'y attendait un peu quand meme).

ca été un peu le marathon bouffe.

crabes, araignées et langoustines

merci Jeannot pour ce délicieux gâteau de fête


au cas ou l'on aurait pas eu assez avec le gâteau d'anniversaire, il y avait crêpes et quatre quart.



GàD : Farançoise, Daniel, Freddie, Jean-François et Martine