l'Aventure Québécoise : depuis mon désir d'immigration à mon intégration

dimanche 13 février 2011

journée pêche à Sainte Anne de la Pérade

voici le lien web ou nous avons passé notre journée du samedi 12 février à ESSAYER de pêcher du poisson : site internet pourvoyeur Daigle


Histoire de Sainte-Anne-de-la-Pérade

À une cinquantaine de kilomètres de Trois-Rivières, la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade porte le nom qui rappelle son appartenance à la seigneurie homonyme qui tire son nom en partie de celui de la rivière à l’embouchure de laquelle la municipalité a été implantée.

C’est en 1693 que fut fondée la paroisse de Sainte-Anne-de-la-Pérade qui fut érigée canoniquement en 1714. La municipalité de paroisse est créée en 1845, puis en 1912 naît la municipalité du village de La Pérade. C’est avec la fusion en 1989 de cette dernière et de la municipalité de paroisse Sainte-Anne-de-la-Pérade qu’est née la municipalité actuelle.

Venise canadienne telle est le titre que l’on donne à l’endroit où passe la rivière Sainte-Anne car l’activité locale est axée sur le cours d’eau couplé d’îles, de ponts et canaux. C’est en effet à la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade que les touristes, abrités dans de petites cabanes chauffées, affluent en hiver pour pratiquer la pêche des petits poissons des Chenaux. Les Péradiens sont d’ailleurs très fiers du titre de Capitale mondiale du poisson des chenaux qui est accolé à leur municipalité.

Cette municipalité accueillante est souvent visitée et elle n’attend plus que vous!